Fais pas ci, fais pas ça

« Fais pas ci, fais pas ça,

Viens ici, mets-toi là,

Attention prends pas froid,

Ou sinon gare à toi... »,

Jacques Dutronc.

Ces mots sur quelques notes de musique qui nous renvoient à ce que l’on a pu entendre étant enfant. Ce qui se fait, ce qui ne se fait pas… L’éducation à la française, c’est tout un art ! Elle nous est enviée dans le monde entier comme un parfait apprentissage du french art de vivre et du chic parisien. Notre style unique serait inné, nos bonnes manières tout à fait naturelles et l’élégance de nos gestes se transmettrait comme par magie de génération en génération… Il n’en est rien. Et c’est toute la valeur de notre éducation.

Déjà champions du monde de la politesse, les petits Français sont ceux qui disent le plus souvent « bonjour » et « merci ». Ces mots magiques leur sont appris dès les balbutiements. Une éducation logique et expliquée : le « merci » exprime la gratitude, puis très vite, cela devient « merci qui ? ». Alors que chez nos amis américains, un simple thank you suffit. Ces premières exigences sauront mettre l’enfant sur le droit chemin et l’adulte qu’il deviendra saura se montrer attentionné et se distinguer parmi d’autres, plus pragmatiques. Un premier pas dans le monde…

Si la politesse, qui va de pair avec le respect, est déjà un passeport pour se voir ouvrir les plus grandes portes, connaître les bonnes manières en est la clef. Cet apprentissage peut se faire dès le plus jeune âge, avec pédagogie, mais aussi avec humour et légèreté. Et, très bonne nouvelle, c’est beaucoup plus facile et tout aussi important qu’un diplôme de grande école !

C’est l’un des malheurs de la jeune Sophie d’hier, décrite par la comtesse de Ségur comme colérique, menteuse et méchante, qui va devenir douce, sage et raisonnable. Que s’est-il passé ? Une prise de conscience. Lorsqu’un enfant est souriant, agréable et agit avec de bonnes manières, il est aimé de tous. Il peut être beau et brillant, sportif et intelligent, s’il n’a pas les codes de bonne conduite, il lui manquera le sésame qui ouvre toutes les portes et surtout les cœurs.

Si votre enfant ne sait ni quoi dire ni quoi faire ou s’il est tout simplement timide, enseignez-lui le sourire. Comme le préconisait « Saint-Ex » – pour les intimes – « Un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire. On est récompensé par un sourire. » Et puis, bien sûr, lui éviter les formules malheureuses comme « des fois », « miiiince », « monsieur Charles » ou encore un joyeux « bon appétit » lancé à la cantonade. Lui éviter aussi les écarts comme les coudes sur la table…

Et si vous lui faisiez adopter ces bonnes résolutions en 2022 ? Comme à la rentrée, il va adorer remplir un cahier neuf et pourra écrire sur des pages blanches des formules magiques ! Et, pour reprendre les mots de Nicole Lambert dans la préface des 10 clefs des bonnes manières : « Merci à vous parents et grands-parents, car grâce à vous le monde sera peuplé d’enfants bien élevés, qui deviendront des adultes agréables à fréquenter. »

© Illustration de by • bm 

Suivez toute l’actualité du Bottin Mondain

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©Société du Bottin Mondain • 1 bis, rue Collange 92300 Levallois Perret • 01.41.27.13.13