Juin ou la valse des anniversaires

« Never complain, never explain »… L’histoire veut que cette devise des Windsor ait été prononcée pour la première fois à la cour d’Angleterre par la reine Victoria s’adressant à son fils, le futur roi Edouard VII, alors âgé de dix ans. Il s’agit là de l’une des plus précieuses règles de conduite à suivre en société, dès le plus jeune âge.

 

Le temps des fêtes, de la fin de l’école, des mélomanes... Il souffle un joyeux vent de liberté en ce mois de juin ! Mais pas question pour autant d’en oublier les règles essentielles de savoir-vivre qui feront de vos enfants de charmants petits invités, appréciés de la famille ou des amis. Le petit invité parfait ? Tout comme l’adulte, il s’agit de se faire apprécier de tous. Et quelle plus belle preuve d’élégance que celle d’appliquer la maxime des Windsor, riche de bien des enseignements, dont celui de faire régner autour de soi, bonheur et bonne humeur ?

 Voici quelques conseils à suivre lorsque votre enfant est invité…

L’invitation : Utilisez votre plus belle plume ! Celui qui soigne son invitation s’attend à une réponse de même qualité. Répondre à un carton par un mot écrit plutôt que par un simple coup de fil ravira votre hôte.

La tenue : S’il s’agit d’un après-midi déguisé ou d’un goûter à thème, votre enfant pourra développer des trésors d’imagination pour surprendre et amuser ses petits camarades. S’il s’agit d’une invitation classique, vous pourrez alors lui apprendre qu’élégance rime avec sobriété, même si la tendance naturelle porte plutôt à cet âge vers les paillettes et les tenues de super-héros…

L’arrivée : Soyez fidèle à la phrase bien connue de Louis XVIII, « L’exactitude est la politesse des rois ». Et, avant de rejoindre ses petits camarades, rappelez-lui de bien se présenter à la maîtresse de maison par un simple « Bonjour Madame ». À force de répétition, cette phrase reviendra naturellement, tel un réflexe de pavlov !

Le comportement : L’enfant roi ? Hélas, il n’y a de royal que l’expression. Expliquez-lui que, même grisé par l’élan de la fête, il serait bon qu’il préserve le raffinement de sa rhétorique et fasse preuve de discrétion.

Le départ : Même s’il est prêt à jouer les prolongations, c’est vous qui donnez le coup de sifflet final ! En partant, soufflez-lui de glisser un compliment. Il sera toujours le bienvenu et un sourire sera toujours gagnant.

L’aventure mondaine commence dès le plus jeune âge. Et c’est à vous, chers parents, qu’incombe de transmettre à vos chérubins ce passeport qui leur assurera le succès en société. Alors, ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Comme nous le rappelle Jacques Deval, « la courtoisie est la partie principale du savoir-vivre, c’est une espèce de charme où l’on se fait aimer de tout le monde ».

 

 

Suivez toute l’actualité du Bottin Mondain

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©Société du Bottin Mondain • 1 bis, rue Collange 92300 Levallois Perret • 01.41.27.13.13