La Bataille de Versailles

Après New York, Londres et Milan, c’est au tour de Paris de dévoiler, du 26 septembre au 4 octobre, les tendances du prêt-à-porter féminin, pour la saison printemps-été 2023. S’il existe aujourd’hui plus de 140 Fashion Weeks dans le monde, la toute première, telle que nous la connaissons aujourd’hui, eut lieu en France, en 1973.

La Bataille de Versailles, 1973 © Flickr

Déjà grande prêtresse du style et de l’élégance à la cour de Louis XIV, la France méritait bien d’accueillir la première Fashion Week. Nous sommes en 1973. Le conservateur en chef du Château de Versailles de l’époque, Gérald Van der Kemp, cherche des mécènes pour financer la restauration de la résidence royale. Eleanor Lambert, journaliste de mode américaine très influente, qui allait créer la Fashion Week de New York et le MET (Metropolitan Museum of Art) Gala, lui suggère de convier au Château « la crème de la crème » pour un dîner de gala et un défilé inédit réunissant des couturiers français et américains.

Les cartons en lettres d’or sur fond bleu sont envoyés. Le 28 novembre 1973, sous le haut patronage de la baronne Marie-Hélène de Rothschild, 700 invités, parmi lesquels la princesse Grace de Monaco, la duchesse de Windsor, la Bégum Aga Khan, la comtesse Jacqueline de Ribes, Loulou de La Falaise, Paloma Picasso, Gloria Guinness, Elizabeth Taylor, Andy Warhol, Rudolf Noureev, Joséphine Baker, Liza Minnelli, Grace Jones, Jane Birkin, assistent, saisis, à ce qui deviendra « la Bataille de Versailles ».

La Haute Couture française, qui règne alors sur le monde, y affronte le prêt-à-porter émergent américain. Dans un show chorégraphié par Jean-Louis Barrault, les créations d’Yves Saint Laurent, Hubert de Givenchy, Pierre Cardin, Emanuel Ungaro et Marc Bohan, directeur artistique de Christian Dior, contrastent avec l’avant-garde outre-Atlantique incarnée par Oscar de la Renta, Stephen Burrows, Roy Halston Frowick, Bill Blass et Anne Klein. Dans chaque camp, les belligérants ont pour armes : l’imagination, l’audace, la passion des coupes et des matières. Les Américains surprennent leurs adversaires par leur talent et leur modernité. Une page de l’histoire de la mode s’écrit : côté français, on célébrait la victoire d’avoir accueilli ce qui allait devenir la première Fashion Week ; côté américain, on avait gagné ses galons sur la place internationale de la mode. C’est sans doute dans une rumeur électrique et passionnée que les convives sont ensuite allés dîner dans les Grands Appartements.

Pour l’autre histoire, celle du Château de Versailles, la collecte des fonds s’est élevée à un million deux cent mille francs et a notamment permis l’acquisition d’un meuble commandé par Louis XVI.

Suivez toute l’actualité du Bottin Mondain

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©Société du Bottin Mondain • 1 bis, rue Collange 92300 Levallois Perret • 01.41.27.13.13