Au jour d’aujourd’hui

Il est une formule bien souvent employée et qui reste malgré tout très curieuse, « au jour d’aujourd’hui ». Et pourquoi pas, soyons fous, « Au jour du jour de ce jour » ? Retour sur ce pléonasme…

A.H. Dargelas, Le tour du monde © Flickr

 

Le pléonasme, puisqu’il s’agit de lui, est un terme qui ajoute une répétition à ce qui vient d’être dit. Exemples : « reculer en arrière », « pondre un œuf », « au grand maximum », « panacée universelle », « monopole exclusif », « prévoir d’avance », « sortir dehors », ou mieux, « avoir un futur projet » avec un « proviseur de lycée », père de « deux jumeaux » et fan de « samba brésilienne » !

Il y a des pléonasmes légitimes et d’autres qui sont totalement inutiles. Comme aujourd’hui, paraît-il autorisé, qui en est déjà un. Mais par qui ? Formé de « au jour » et de « hui », du latin hodie (ce jour), il signifie donc « au jour de ce jour ». Au jour d’aujourd’hui est donc un double pléonasme et on est en droit de s’étonner que le grand Lamartine l’utilise dans Les Méditations : « Dans ce cercle borné, Dieu t’a marqué ta place, l’univers est à lui et nous n’avons à nous que le jour d’aujourd’hui. ». C’est un peu comme si on disait « à demain demaind’main » ou « hier hier d’hier ». Ce goût de la répétition conduit même certains à employer la formule à l’heure d’aujourd’hui. Halte-là !

Reste à savoir si ce « dernier baroud d’honneur » servira à quelque chose. Il y a pourtant assez d’expressions aussi efficaces qui signifient la même chose. « De nos jours », « à notre époque » ou encore « actuellement », nombreuses sont les possibilités qui s’offrent à vous et qui devraient suffire à ravir l’oreille de votre interlocuteur.

Suivez toute l’actualité du Bottin Mondain

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©Société du Bottin Mondain • 1 bis, rue Collange 92300 Levallois Perret • 01.41.27.13.13