Plan du chapitre
fold faq Les cocktails


Le cocktail est un moyen astucieux pour recevoir un nombre important de personnes sans pour autant les asseoir pour le dîner. Cependant, même si le cocktail est une formule « debout », il faut prévoir des endroits où pourront s'asseoir les personnes âgées ou fatiguées. Il peut avoir lieu à l'intérieur, sous tente ou même à l'extérieur lorsque le temps le permet.
      
Les cocktails ont fréquemment un motif professionnel ou politique ; inauguration d'un bâtiment, vernissage d'une exposition, discours d'un président, assemblée générale..., mais également souvent un caractère purement privé ; cocktail de baptême, de mariage, ou simple rassemblement de connaissances.
 
Les invités peuvent « naviguer » et ainsi rencontrer bien plus de personnes qu'à un dîner. Par principe, on ne reste pas toute la soirée avec une même personne, d'où l'importance de trouver la formule juste pour se séparer d'un groupe sans être grossier : « veuillez m'excuser, je viens d'apercevoir Monsieur X avec qui je dois à tout prix m'entretenir, nous nous revoyons plus tard », ou « souhaitez-vous que je vous présente mon ami Y qui revient lui aussi d'Afrique du sud ? » etc...

Les invitations pour un cocktail se lancent suffisamment à l'avance et toujours par écrit sur une carte de visite, ou une carte spécialement imprimée (voir le chapitre consacré aux invitations), et appellent une réponse impérative. Il est bon à savoir pour les maîtresses de maison que l'on compte environ un tiers de refus
Traditionnellement un cocktail a lieu en fin d'après midi et dure deux heures sur le papier (de 17h30 à 19h30 heures, ou de 19 à 21 heures) bien qu'un peu plus en réalité. Mais dans les faits et par extension, on appelle « cocktail » toute réception dont le centre est un buffet, même si c'est un dîner debout.
      
      
Comment s'habiller pour un cocktail ? La tenue de cocktail est élégante et habillée mais courte. L'heure précoce de la réception induit la possibilité pour certains d'arriver directement de leur bureau, et à l'évidence on ne va pas travailler en robe longue. Les femmes porteront donc un tailleur ou une robe courte et les hommes un costume sombre.
      
Le buffet est le centre du cocktail et doit à ce titre être l'objet de toutes les attentions ; fleurs, boissons, petits fours, tout doit être parfaitement pensé et préparé. Voici quelques chiffres qui aideront les jeunes maîtresses de maison ; on compte 6 mètres de buffet pour 100 personnes, 3 personnes pour le service pour 100 invités, 12 pièces par personne pour un cocktail simple dont 2/3 de salés, et 18 pièces pour un cocktail dînatoire selon les mêmes proportions, et enfin 1m2 pour 2 personnes.
Le buffet doit être installé dans un endroit facile d'accès pour éviter les embouteillages et permettre aux personnes du service de circuler aisément de la cuisine au buffet. On peut choisir de dresser deux ou trois buffets plus petits en fonction de la disposition des pièces de réception. Les tables sont recouvertes de nappes blanches et décorées de bouquets et de tout autre élément de décoration imaginé par la maîtresse de maison, bougies flottantes, feuillage... Il est important de soigner la vue d'ensemble et de maintenir une cohésion entre les couleurs du buffet et celles des murs -ne pas mettre des bouquets de fleurs roses si les rideaux sont rouges, par exemple. Des cendriers seront dispersés un peu partout pour éviter les mauvaises surprises du lendemain et les serviettes en papier -estampillées au nom du traiteur, s'il y en a un -en nombre suffisant.
      
Que l'on fasse ou non appel à un traiteur, bonne ambiance rime avec abondance -imaginez-vous recevoir vos amis avec trois chips sur une assiette en carton et du mousseux ? Tout est une question de budget, mais même si l'on n'a pas les moyens de faire appel à un traiteur, on peut les imiter et faire soi-même de très bons petits fours ; il faut dans ce cas y consacrer beaucoup de temps, suivre un planning très rigoureux et soigner la présentation.
      
Voici une liste de petits fours classiques que l'on offre pour un cocktail ; canapés de toutes sortes, navettes au foie gras, pains surprises, crudités, mini-quiches et mini-pizza chaudes, divers feuilletés chauds, assortiment d'amuse-gueule piqués sur des présentoirs, petits fours sucrés, coupes de fruits frais... Si le cocktail est dînatoire, on ajoutera à cette liste des petites salades en ramequins, des viandes et poissons en petits morceaux à piquer, des jambons en gelée, des pruneaux au bacon, des mini-boudins créoles, des mini-nems, des gâteaux, des glaces en petits pots individuels.
      
Côté boissons, la quantité est de mise - il n'y a probablement rien de plus désagréable à un cocktail que de s'entendre dire par le maître d'hôtel qu'il n'y a plus de champagne, ce qui laisse présumer du manque de générosité des hôtes. Il vaut donc mieux prévoir un peu plus que les quantités normalement pratiquées d'autant que les boissons non consommées sont reprises par le traiteur, ou se conservent longtemps. On peut choisir de ne présenter que du champagne et du whisky, mais aussi d'ajouter d'autres alcools et cocktails. Il faut également proposer de l'eau, des sodas et des jus de fruits pour les personnes qui ne boivent pas d'alcool et ceux qui mélangent leur whisky, et bien entendu des glaçons. A titre indicatif, pour un cocktail au champagne, il faut compter une bouteille pour deux (pour trois lorsqu'il y a d'autres alcools) ; une bouteille de whisky compte pour 14 personnes ; on prévoit deux verres par personne pour les cocktails type kir, sangria et punch, une bouteille de Perrier pour 4, une bouteille de soda pour 5, une bouteille de jus de fruits pour 4.
      
Chacun se servant lui-même sur le buffet, il est judicieux de faire circuler des serveurs avec des plateaux remplis de petits fours et de flûtes à champagne afin de désengorger le buffet, et de permettre aux invités de continuer leurs conversations. Pour être festif le buffet doit toujours être abondamment rempli, charge donc aux serveurs de veiller au roulement des plateaux et à la bonne répartition dans le temps des petits fours.

fold faq Les brunchs


De la contraction de breakfast (petit-déjeuner) et de lunch (déjeuner), le brunch remplace et mélange les deux en un unique repas. D'origine américaine, il s'est trouvé très en vogue il y a quelques années pêchant autant d'adeptes chez les sportifs matinaux du dimanche que chez les lève-tard. Situé vers 11 heures ou midi, il propose petits pains, brioches, tartines, pan cakes au sirop d'érable, mais aussi bacon, jambon et œufs brouillés. Les boissons sont celles d'un petit-déjeuner classique, thé, chocolat ou café ainsi que des jus de fruits.
    
La formule, plutôt familiale, peut faire l'objet d'une invitation que l'on réservera sans doute d'avantage aux bons amis qu'aux relations d'affaires, mais tout est une question de jugement...

fold faq Les soirées de rallyes


A l'origine conçus pour favoriser les mariages entre jeunes gens de bonne famille qui se rencontraient au cours de bals, les rallyes d'aujourd'hui ont quelque peu perdu leur vocation première et se contentent de réunir des jeunes -toujours plus ou moins du même milieu -dans des soirées. Les rallyes portent généralement le nom de leur(s) initiatrice(s) qui dresse(nt) une liste de jeunes gens, éventuellement basée sur le parrainage, et qui deviendra la liste du rallye. Les garçons sont généralement plus âgés et plus nombreux que les filles.
 
Le rallye comporte différentes étapes en fonction de l'âge des jeunes gens :

  • A 13-14 ans, emmenés par quelques parents en sortie, théâtre, culturelle ou sportive, de petits groupes non mixtes apprennent à se connaître. La sortie qui a toujours lieu l'après-midi s'achève par un goûter organisé chez la mère de l'un des jeunes.
  • A 14-15 ans, commencent les cours de bridge, mixtes cette fois, chez la mère d'un garçon qui offre également un petit goûter.
  • A 15-16 ans, les jeunes suivent des cours de danse de 17 à 20 heures, chez la mère d'un garçon. Un professeur de danse leur enseigne la valse, le tango et le rock et un buffet simple et sans alcool est dressé.
  • A 16-17 ans, commencent les vraies soirées organisées par les mères de deux ou trois jeunes filles. D'abord de 18 heures à minuit, puis jusqu'à deux heures, et enfin sans restrictions d'horaires, ces soirées peuvent compter de 150 invités jusqu'à même 2 000 à Paris, lorsque plusieurs rallyes se réunissent.

Les cartons d'invitation doivent être envoyés un mois à l'avance -voir le chapitre invitation -et sont accompagnés de laissez-passer qui seront exigés à l'entrée de la soirée avec une carte d'identité.
      
Ce sont toujours les mères des jeunes filles qui reçoivent, en général à plusieurs pour partager les frais -très élevés - de ces soirées. Si en province il est fréquent de recevoir chez soi, cela semble impensable à Paris où la location d'une salle s'impose tout comme les services d'un traiteur. Le buffet ressemble à celui d'un cocktail non dînatoire mais doit prévoir davantage de boissons non alcoolisées.
      
Les parents sont toujours présents et se tiennent généralement dans un salon attenant dans lequel ils convient quelques connaissances à partager des petits fours.
      
Plus les soirées sont importantes, plus les tenues doivent être habillées et peuvent même aller pour les dernières soirées, jusqu'à la robe longue et le smoking; la tenue est dans ce cas spécifiée sur le carton.
      
Les contraintes pour les jeunes sont ni plus ni moins celles qu'exigent les bonnes manières et il est capital d'insister pour qu'ils les appliquent :

  • répondre par écrit dans les délais (voir modèles dans chapitre réponse),
  • saluer les parents qui reçoivent,
  • pour les garçons, inviter à danser au moins une fois, les jeunes filles dont c'est la soirée,
  • ne pas écraser ses mégots par terre,
  • ne boire que dans la limite du raisonnable,
  • dire au revoir aux parents qui ont reçu,
  • remercier par écrit les parents à l'issue de la soirée.